Certains d'entre vous m'ont posé la question, Maire, es-tu féministe ? Une femme cougar peut-elle se revendiquer féministe ?

Je vais vous répondre pour mon cas personnel, je ne suis pas féministe. Mais élargissons un peu le débat et lisez avec moi mon analyse que je livre brut de décoffrage, sans retouche ni arrière pensée.

Pour moi, toute femme est féministe, chaque femme cherche son bonheur, où qu'il soit, je n'ai donc pas besoin de me revendiquer l'être pour me sentir l'être.

Je suis libre de mes faits et gestes, je parle à qui je veux et je vis ma vie comme je le veux, et je n'ai de compte à rendre à personne. On sort ici de tout clivage religieux, ma pratique et mes convictions religieuses me sont personnelles, j'exclu donc d'office du débat tout ce qui pourrait y faire allusion.

Ce qui m’embête le plus quand on parle de féministes, c’est cette image de filles dévergondées, que l’on prête également aux femmes cougars il est vrai, de filles qui se mettent à nu sur la place publique pour revendiquer quoi ? La liberté ? Pour qui ? Pour quoi ?

Chacun a sa propre vision de la liberté, j’ai longtemps vécue avec une voisine qui passait toutes ses journées à la maison, et elle était heureuse, elle se sentait vivre et libre. A contrario j’ai également vu des femmes trainées dehors par leur amis/mari, et elles se sentaient mal d’être des proies sexuelles du regard des hommes dans la rue.

Vous voyez où je veux en venir ? Je n’aime pas faire des généralités sur des cas particuliers, ce qui m’importe c’est de vivre en paix et en harmonie avec moi-même, mes voisins, mes amis, ma famille, et ma foi intérieure.